Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nicolas Bacri - Composition

Publié le

Nicolas Bacri - Composition

Grand Prix de la Musique symphonique de la S.A.C.E.M. 2006 et nommé aux "Victoires de la musique classique" à cinq reprises en 2004, 2005, 2007, 2008 et 2012, NICOLAS BACRI, né à Paris en 1961, est l'auteur de plus de cent-vingt partitions dont sept Symphonies, six Cantates, onze concertos (quatre pour violon, deux pour clarinette, deux pour trompette, pour violoncelle, pour piano, pour flûte) et plusieurs autres oeuvres concertantes (Requiem, Folia, Symphonie concertante, les 4 Saisons, Une Prière, Divertimento, Notturno etc...) pour divers instruments, ainsi que huit Quatuors à cordes, quatre Trios avec piano et plusieurs Sonates et Suites pour violon, alto et violoncelle et onze Motets pour choeur.

Le rayonnement de sa musique dépasse d'année en année les frontières de la France avec d'importants concerts aux USA, en Asie, en Grande-Bretagne et, particulièrement, en Allemagne.

Parmi les succès récents qui confirment la place distincte de N. Bacri au sein d'une nouvelle génération de compositeurs français on peut citer ses /Melodias de la melancolia /(Quatre chansons sur des paroles de Alvaro Escobar-Molina op. 119) écrites pour le disque de Patricia Petibon intitulé Melancolia (Deutsche Grammophon), créés et enregistrées à Madrid en octobre 2011 avec l'Orchestre National d'Espagne dirigé par Josep Pons ; son /Concerto tenebroso /(L'hiver, op. 80 n°3, extrait des /4 Saisons/), commande jointe de l'Ensemble orchestral de

Paris et de l'Orchestre symphonique de Gävle pour François Leleux, créé au Théâtre des Champs-élysées en janvier 2010 et repris à Gävle (Suède) la même année ; sa /Sixième Symphonie/ op. 60, écrite en 1998 à la demande de Radio-France pour l'émission Alla breve, et enregistrée par l'Orchestre National de France sous la direction de Leonard Slatkin (reprise par l'Orchestre Symphonique de Londres sous la direction de Daniel Harding en 2003 au Royal Festival Hall).

Site officiel de Nicolas Bacri

Commenter cet article